Choupette, vous n’êtes pas sans l’ignorer – ou vous vivez dans une autre galaxie – , c’est la petit animal à poils blancs de Karl Lagerfeld. Confiée au Kaiser par Baptiste Giabiconi, n’ayant depuis quitté les bras de son nouveau maître complètement gaga – qui avoue lui même son caractère de « pourrie gâtée » – la boule de poil bénéficie de deux gouvernantes rien qu’à son service, prend ses repas en même temps que Monsieur le directeur artistique de Chanel, ne s’endort pas sans son oreiller, et, cerise sur le gâteau, vole même la vedette aux mannequins les plus prestigieux.

Vogue Allemand de juillet 2013. En guise d’égérie, la belle Linda Evangelista et, surprise, un second top model improvisé. Choupette, le sacré de Birmanie de Karl Lagerfeld, prend les choses en main et lance sur les chapeaux de roue sa carrière de starlette, direction les tendres bras du mannequin canadien. Désabusée, elle a même adopté la moue de mise pour un shooting hautement professionnel.

© Vogue Germany

© Vogue Germany

Maintenant que voilà un premier objectif artistique rempli pour la demoiselle à quatre pattes, il ne nous reste plus qu’à attendre qu’à l’image des deux anglophones ayant fait le buzz, Karl Lagerfeld lui dédie un hymne mémorable.