Interviewée par le Times, Alexa Chung a pour la première fois abordé les abus subis durant ses débuts en tant que mannequin, encore adolescente. Repérée par une agence dès l’âge de quatorze ans, la it-girl désormais mondialement plébiscitée est passée par des moments difficiles, des scènes abusives punies par la loi, mettant une nouvelle fois en lumière l’encadrement nécessaire des conditions de travail des top models.

Je n’ai jamais vraiment demandé à ma mère ou mon père des conseils durant cette période et en réalité je ne voulais pas leur en dire trop sur la réalité de ce qu’il se passait, lorsque je prenais le train pour Londres et que l’on me demandait de faire certaines choses.

A l’époque, déjà forcée d’être autonome, Alexa Chung s’est vue à plusieurs reprises forcée de se déshabiller devant des hommes « dégoûtants », pervers, aux pratiques malsaines. Des scènes dont elle subit encore aujourd’hui les flashbacks, à l’époque mises de côté, et trop embarrassantes pour en parler. C’est un témoignage de plus dans un milieu entaché par les scandales du genre, espérons alors que la notoriété de la désormais influenceuse lui donne plus de répercussions que les précédentes.

Alexa Chung, égérie © Maje

Alexa Chung, égérie © Maje