Est-ce sa mésaventure lors de son concert montréalais qui a fait office de déclic ? Toujours est-il que peu habituée aux grands changements capillaires, Beyoncé a pourtant subitement succombé à l’appel de la coupe courte, comme elle l’a dévoilé sur Instagram.

Beyoncé a dévoilé sa nouvelle coupe courte © Beyoncé via Instagram

Beyoncé a dévoilé sa nouvelle coupe courte © Beyoncé via Instagram

Exit la crinière de lionne ! Celle qui avait encore dernièrement exhibé ses boucles blondes volumineuses en les coinçant en plein concert dans l’un des ventilateurs emplissant le bout de scène, nous offrant un épisode comique des plus accomplis, a décidé de tout couper. C’est en effet méconnaissable que Queen B s’est montrée via Instagram le 8 août au matin. Une décision impulsive à l’instar de la protégée de son mari, Rihanna ? C’est en solitaire que la chanteuse a pris sa décision, ne prenant pas même soin de consulter sa coiffeuse attitrée.

Kim Kimble s’occupe de la chevelure de sirène de la pop star depuis des années. Et pourtant, c’est sans concertation aucune que sa cliente privilégiée Beyoncé a décidé de troquer sa crinière pour une coupe tomboy. Interviewée par le magazine People, elle a en effet déclaré « avoir eu les larmes aux yeux » en découvrant comme tout le monde le résultat. D’autant que les deux femmes collaboreront autour d’un important tournage vidéo ce week-end, dans lequel la coiffeuse avait prévu pour la star un tournant 50s. Impossible à réaliser dans ces nouvelles conditions.

Pour autant, la collaboratrice de Beyoncé encense ce changement symbolique. Après tout, tout va à la star, et d’autant plus lorsqu’elle en profite pour véhiculer un message décomplexé à la gent féminine.

Elle avait de beaux cheveux, longs et épais, qu’elle a coupés parce qu’elle était prête à faire une déclaration. Et c’en est une si réjouissante : « Je suis belle, sexy, audacieuse et je peux faire ce que je veux. » Elle est l’exemple parfait : une bosseuse, maman, superstar et femme d’affaires.

Une chose est sûre, contrairement à Lady Gaga, cet épisode capillaire n’aura pas suffi à amorcer un conflit. La preuve que Beyoncé n’est pas une diva ?