Selena Gomez a commencé chez Disney. Baby actrice, elle a décroché son premier rôle à dix ans, dans le programme Barney & Friends. C’est d’ailleurs à ce moment là qu’elle rencontre Demi Lovato, sa désormais ex-meilleure amie. De fil en aiguille, après des rôles de figuration – notamment dans Hannah Montana, au côté de Miley Cyrus, l’adolescente décroche le rôle principal des Sorciers de Waverly Place, et apparaît régulièrement dans des productions Disney Channel sur le petit écran. C’est comme ça qu’inévitablement, Selena Gomez gravite entre comédie et chanson. Et alors qu’elle lançait cette année l’un de ses plus grands succès, « Come and get it » réalisant de très bonnes ventes, et ayant récemment été auréolé d’un franc prestige aux MTV Music Awards 2013. C’est pourtant pile à ce moment là, avant la sortie de son très attendu album solo, Stars Dance, et la tournée lui étant associée, que Selena Gomez a décidé d’annoncer son retrait du paysage musical.

Selena Gomez dans un thriller © Getaway

Selena Gomez dans un thriller © Getaway

A vingt-et-un ans, Selena Gomez souhaite revenir à la comédie. Dernièrement à l’affiche de Spring Breakers, prochainement à celle de Getaway, son premier thriller, l’actrice/chanteuse a en effet décidé de trancher. Tiraillée entre deux milieux artistiques depuis sa plus tendre enfance, la jeune femme a désormais choisi de privilégier sa carrière d’actrice. C’est en effet ce qu’elle a déclaré en pleine promotion de son nouvel album, devant un parterre de journalistes médusés.

C’est mon dernier album avant un moment. Je vais faire ma tournée et j’espère ensuite pouvoir me consacrer à ma carrière d’actrice pendant un long moment.

Il faut dire que l’on a déjà vu mieux niveau stratégie de communication. Ou peut-être est-ce un moyen pour Selena Gomez de faire redoubler l’effervescence autour des ventes de son album ? De tripler le nombre de places de concert vendues ? Car si la nouvelle est pour le moins surprenante, elle trouve tout de même une explication dans le planning surbooké de la Texane. Stylisme, chanson, cinéma, il fallait bien choisir. Et Selena Gomez se laisse toujours la possibilité d’y revenir.