La jeune Marine Vacth, pour qui l’année 2014 est un très bon cru, vient d’être victime de censure. Ce sont des habitants de la ville de Pecq en Yvelines qui se sentent gênés par cette campagne qui prend place sur les abris-bus et autres lieux de la petite ville. Sur les affiches, Marine Vacht se dédouble et se charme elle-même jusqu’à s’approcher de son double pour lui donner un baiser. Pourtant, le baiser n’est pas illustré. Seul l’élan a été photographié.

C’est déjà de trop pour les habitants de Pecq qui se sont plaints à la mairie selon Le Parisien« Ils nous ont dits que cela les gênait que les enfants soient soumis à cette image, que ça les choquait et que ça les embêtait aussi de répondre à des réflexions des enfants à ce sujet ». Pourtant beaucoup d’images « gênantes » sont présentes et non-censurées à chaque coin de rue, comme des pubs pour lingerie où les femmes sont à moitié nues. Serait-ce donc un acte homophobe ?

Marine Vacth pour la nouvelle campagne de publicité de Chaumet

Marine Vacth pour la campagne Double Je de Chaumet © Chaumet

Bien sur, la communauté LGBT a vite pris l’affaire à cœur. « C’est déplorable de céder ainsi aux pressions. […] C’est donner raison à ceux qui sous-entendent qu’un baiser entre deux femmes est moins bien qu’un baiser entre homme et femme », a déclaré Yohann Roszéwitch, président de SOS Homophobie. Pour Flora Bolter, coprésidente du centre LGBT Ile-de-France, « la mairie aurait plutôt pu demander aux habitants ce qui les choquait dans cette affiche pour en discuter et apaiser les angoisses ». Il n’est, en effet, plus étonnant aujourd’hui de tomber sur une série ou un film avec un couple homosexuel. Il est donc difficile de comprendre la raison de cette censure.