Les célébrités sont souvent victimes de harcèlement physique ou moral de la part d’un fan trop zélé, d’un hater ou d’un détraqué. Taylor Swift est l’une d’elles. Une série noire qui a duré quelques mois pour la chanteuse et actrice avant que son harceleur soit arrêté et mis en prison.

Frank Andrew Hoover, fan trop envahissant ou malade mental ?

Frank Andrew Hoover est l’un des harceleurs de Taylor Swift. Il est connu de la justice pour cela. Il a déjà reçu une injonction de justice lui interdisant de s’approcher de l’interprète de Blank Space à moins de 150 mètres. Mû par une obsession maladive, cet admirateur pas comme les autres n’a pas résisté à la tentation d’aborder la chanteuse. Il s’est approché d’elle à moins de 10 mètres à l’aéroport international d’Austin au Texas, violant ainsi la décision de justice. C’était le 22 octobre dernier. Le jeune homme a ensuite affirmé au garde du corps qui l’a arrêté qu’il veut accompagner Taylor où qu’elle aille. C’est la déclaration de trop qui a fait flipper la star.

taylor swift shake it off coulisses behind the scenes

Taylor Swift dans les coulisses de Shake It Off © Capture Youtube

Taylor Swift a tout de suite saisi la justice pour arrêter Frank Hoover. À noter que ce sont les mails dérangeants de Frank qui lui a valu sa condamnation. En effet, il a écrit à Scott Kingsley Swift, père de Taylor des courriels du genre « sans elle, je marche seul sur terre pour toujours et elle continuera à vivre des relations qui lui brisent le cœur ». Il a aussi écrit « Dieu va tuer tous les membres de la famille Swift et le problème sera résolu ».

Taylor Swift tranquille, pour combien de temps ?

Selon la loi américaine, le geste du harceleur lui vaut 10 ans de prison pour récidive et violation de décision de justice. Quelques semaines après la plainte de Taylor Swift, le 12 novembre exactement, Frank Andrew Hoover fut arrêté et emprisonné. Sa caution est fixée à 100 000 dollars. Un séjour à l’ombre qui va peut-être lui remettre la tête sur les épaules.