En ce moment le DIY (à traduire « do it yourself ») est l’une des plus grandes modes du moment. Actuellement, toutes les fashionistas cherchent à créer et imposer leur propre style. Qu’elles soient blogueuses, modeuses ou simples shoppeuses, elles cherchent à se démarquer du commun des autres filles.

bitebeauty

Bite Beauty © Bite Beauty Official

C’est ainsi que depuis quelques temps fusent les customisations et personnalisations des vêtements mais surtout des accessoires. Tout y passe : les sacs, les foulards, les bonnets les gants… Mais alors, il était évident que le maquillage serait le suivant sur la liste… En effet, réjouissez-vous car il est désormais possible de créer ses propres cosmétiques et plus spécialement son rouge à lèvres ! Pour cela, il faudra malheureusement se rendre dans un laboratoire spécialisé dans le quartier de SoHo à New York. Seulement le prix du billet d’avion sera compensé grâce à celui du tube qui ne coûtera que la modique somme de 20€.

Une technicienne de Bite Beauty

Une technicienne de Bite Beauty © Bite Beauty via Facebook

Situé dans le sud de Manhattan, le laboratoire au nouveau concept se nomme « Lip Lab » (autrement dit « laboratoire à lèvre). Il s’agit de la marque canadienne « Bite Beauty » qui eut l’idée de commercialiser ce nouveau concept. La marque est notamment connue pour ses créations entièrement naturelles. Sa renommée n’était d’ailleurs disponible que dans les parfumeries Sephora des États-Unis. La créatrice de l’enseigne, Susanne Langmuir, a toujours été attirée pour la création des tubes de rouge à lèvres :

Les femmes sont toujours à la recherche de la teinte de rouge idéale. Et puis pour nous c’est aussi une super expérience créative dans le laboratoire, car nous voyons de nos yeux ce que les clients choisissent de réaliser, et cela nous inspire pour nos propres collections de lipsticks déjà prêts.

Ainsi pour créer son propre cosmétique personnalisé, il suffit de détailler aux techniciens du laboratoire le tube souhaité. Dans un premier temps, il faut expliquer la texture que l’on veut, puis la matière finie et enfin la couleur désirée. Les techniciens vont alors s’occuper de mélanger les différentes huiles, cires et pigments dans une machine spécialisée. Le temps d’attente n’est que de dix minutes avant que le tube ne prenne vie. Ce système possède également un autre avantage. Il offre la possibilité de recréer une teinte qui a disparue des rayons ou de modifier le goût de ce dernier. Il ne reste ainsi plus qu’à espérer que l’idée traverse les océans et viennent s’installer en France !